Lutradur

Que voilà un mot barbare, il se promène depuis quelque temps sur blogs et forum , nous sommes 6/7 copines qui nous réunissons 1 fois par mois depuis 3 ans. En juin 2011 le lutradur apparaît dans les discussions et me voilà désignée volontaire par les copines pour l’explorer en éclaireuse…. Commande par internet en Angleterre , réception de feuilles  avec notice explicative en anglais, je rassemble ce qu’il me reste d’anglais de mes 7 ans de lycée et je me lance : et voici le résultat. N’achetez aucun livre c’est inutile , une copine est arrivée avec le livre de Dijane Cevaal , on arrive au même type de résultat , mais sans aucunement être influencée.

Comme j’avais fait des essais de peinture transfert sur feuilles A4 et que je voulais les utiliser, avant Noël tous sont devenus couvres carnets / cadeaux.

Le tryptique :  essais de lutradur peint brûlé sur épaisseurs différentes.

Un produit parfait pour recycler les blocs abandonnés , qui ont besoin d’un peu de tonus.      A suivre   …….

 

This entry was posted in Art Textile, lutradur, peinture transfert and tagged , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Lutradur

  1. Anne says:

    A ce rythme là je n’arriverai jamais à suivre, he!!!
    On ne peut plus t’arrêter, on dirait!
    Le livre de D.CEval ne m’a pas convaincue, je l’ai revendu, il a changé de main encore par la suite.
    Quant au carnet, j’en ai un devant la télé, je n’ai pas le temps dem’y asseoir, amis je note, je note……………..Bises!

  2. renee (dit doudou pour ses petits enfants...) says:

    quelle bonheur, de ne pas avoir “de marmaille” pendant les vacances scolaires… mais je ne désespère pas de me remettre au travail à la rentrée dès que le tsunami aura
    déserté mon appart……, je n’ai pas le loisir de travailler comme toi, mais j’ai tout de même,”l’acrochat, les dessins animés, les contes pour enfant et aussi les tables de
    multiplications…..” mais malgré cela je reste zen !
    bisous, et bon travail. , renée

  3. nansou says:

    Je ne connais pas du tout le Lutradur, mais j’aime beaucoup ce qui est présenté ici !
    Qu’est ce donc exactement ? Une peinture à faire chauffer ?

    • marieclaude says:

      C’est un matériau intissé polyester qui existe en plusieurs épaisseurs et que l’on peut peindre , imprimer à la peinture transfert , brûler , broder….. Je m’y suis lancée sans conviction , juste pour faire plaisir au groupe d’amies que nous sommes et je l’ai finalement adopté.
      j’ai été contactée et je suis allée donner des cours en Espagne, notamment au 1° salon d’art textile à Girona : ” interquilt”.

  4. Nadine loreau says:

    J’ai hâte d’essayer cette technique et surtout de revoir celle qui l’a mis au point et avec qui j’ai passée un si bon séjour aux USA. Bisous . Nadine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *